« Qualité des soins et résultats patients : partage d’expériences sur la Valeur en Santé » : focus sur la première session de retours d’expériences du Cercle Valeur Santé

 

Le 26 mars dernier, le Cercle Valeur Santé a tenu sa première session de retours d’expériences en région sur le thème « Qualité des soins et résultats patients : partage d’expériences sur la Valeur en Santé », organisée en partenariat avec l’EM Strasbourg, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et l’IHU de Strasbourg.

Plus de 70 participants, issus du domaine de la santé – médecins, cadres de santé, institutionnels, étudiants et patients – étaient présents pour découvrir la démarche de la Valeur en Santé ainsi qu’un exemple de son application à Strasbourg.

 

Une nouvelle organisation des soins, centrée sur les résultats qui importent aux patients

 

Le Professeur Patrick Pessaux, chirurgien hépatobiliaire et pancréatique aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg – IHU de Strasbourg, a présenté à cette occasion le projet « Fast Path » mis en place au sein du Pôle Hépato-Digestif pour les patients atteints d’un cancer colorectal et d’un cancer du pancréas.

 

Cette initiative, lancée en 2015, vise à améliorer le parcours de soins du patient, grâce à la mise en place d’innovations organisationnelles des soins associée à une démarche systématique d’évaluation de la pertinence menée à travers l’analyse de données issues de questionnaires standardisés remplis par les patients:

 

  • Diagnostic en 1 jour et suivi personnalisé tout au long du parcours

A l’IHU, les examens et consultations avec les différents professionnels de santé (chirurgien, radiologue, anesthésiste, diététicien, psychologue) impliqués dans la phase de diagnostic – qui s’étale généralement sur une période de 4 à 6 semaines – sont regroupés sur une seule journée. Cette organisation permet de limiter la redondance des rendez-vous et de réduire considérablement les pertes de chances du patient. Les patients sont ensuite accompagnés tout au long de leur parcours par des coordinatrices de soins dédiées, par le biais de rendez-vous réguliers et d’objets connectés.

 

  • Mesure des résultats qui comptent pour le patient

Tous les patients inclus dans cette expérimentation sont invités à répondre régulièrement à un questionnaire standardisé. Basés sur des indicateurs développés par l’ICHOM (International Consortium for Health Outcomes Measurement) mais également sur des propres indicateurs construits selon la même méthodologie, ces questionnaires évaluent les résultats cliniques, les données de qualité de vie et l’expérience patient. Ils pourront ensuite comparés avec les résultats d’autres établissements de santé engagés dans cette démarche, dans une dynamique d’amélioration continue.

 

« La Valeur en Santé est une approche concrète pour optimiser les parcours de soins, dans le respect des attentes des patients. Sa mise en place nécessite transparence, coordination, pédagogie, nouvelles modalités  de financement et échanges avec tous les acteurs du système. », conclut le Professeur.

 

 

La méthode TDABC pour évoluer les coûts d’un parcours de soins

 

Célia Lemaire, Maître de Conférence à Strasbourg, a ensuite présenté la méthode TDABC, time-driven activity-based costing, appliquée à l’IHU de Strasbourg dans le cadre du projet Fast Path. Cette méthode consiste à évaluer le coût relatif à un parcours de soins, en mesurant les coûts des ressources (médecins, infirmière), valorisés en fonction du temps nécessaire pour la réalisation de chaque activité du parcours (intervention chirurgicale, prise de rendez-vous, etc.).

 

Elle est composée de sept étapes :

  1. Choisir un parcours de soins
  2. Définir les activités nécessaires à la prise en charge du patient tout au long de son parcours
  3. Identifier les ressources humaines et matérielles nécessaires en fonction des besoins du patient
  4. Mesurer le temps de chaque activité du parcours
  5. Estimer les coûts directs et indirects
  6. Estimer la capacité de chaque ressource
  7. Calculer le coût du parcours total, c’est-à-dire la somme des coûts des activités

 

Après une présentation théorique de la technique, Célia Lemaire a ensuite détaillé les limites rencontrées par les équipes (liées à la méthode elle-même et au contexte de son introduction) et les axes d’amélioration possibles pour une mise en place efficiente de cette méthode. Elle a enfin interrogé les types d’usages à prévoir dans ce type de démarche et a présenté les enjeux de son déploiement.

 

 

 

Pour tout complément d’information sur la démarche Valeur en Santé, téléchargez notre manifeste ou contactez-nous à cette adresse : cerclevaleursante@gmail.com

Partager l'article

Laisser un commentaire

Nous contacter / Contribuer

Écrivez-nous

Votre message est envoyé

Suivez les travaux du Cercle

Votre inscription est bien enregistrée !

Suivez-nous

Mentions légales: Nom du directeur de la publication : M. Basile Gorin. Hébergeur du site : Etsi Communication, 31 Rue du Caire, 75002 Paris